Prise en main de l’appli launcher sur android : Aviate.

Salut à toi la jeunesse!  Alors oui je suis dans ma période je teste des applis sympa et je partage avec vous mes retours d’expérience…bref je fais mon geekou de base .  Aujourd’hui c’est au tour du Launcher Aviate que je vous propose de découvrir et même de pouvoir l’essayer alors que cette appli est encore en mode Beta (c’est à dire pas encore ouvert complètement au grand public).

Actuellement c’est le launcher de mon Nexus5 et j’avoue que depuis son installation depuis quelques semaines et bien je ne m’en sépare plus donc cela valait que je vous le propose non et que je ne garde pas cela juste pour ma pomme.

Aviate est un launcher certes, mais en plus il est automatisé et vraiment bien fait. Il n’est pas lourd et ne demande pas des ressources dingues à ton tel. donc c’est du bon…. L’interface est plutôt cool et simple et le passage d’un mode à un autre de manière automatique est plutôt judicieux et transparent : vous n’avez rien à faire. Aussi si vous vouler affiner les préférences de Aviate c’est possible.

Regardons maintenant tout cela en video car les vidéo parlent mieux que des mots.

aviate-app-sammlungen-spaces

ps : si toi aussi tu veux avoir Aviate chez toi c’est simple : un commentaire avec ta petite adresse mail qui va bien et HOP C’EST POUR TOI! ;D

 

La nouvelle application Google Camera et la fonction Lens Blur

Voilà ma vidéo de prise en main de la nouvelle application photo made in Google et nommée tout simplement Google Camera pour les smartphones android de dernière generation (dans mon cas un Nexus 5) ayant minimum Android Kit Kat.

Dans cette application il y a une nouvelle fonctionalité qui m’intéresse fortement et que je vous propose de découvrir en vidéo, la fonctionalité Lens Blur.

Cette fonctionnalité à la particularité de pouvoir régler la profondeur de champs après avoir pris la photo!

Découvrons ensemble ceci en vidéo :

 

Screenshot_2014-04-17-20-38-41Screenshot_2014-04-17-22-29-06Screenshot_2014-04-17-22-29-26

Ma derniere chronique sur Daily Rock : le nouvel album de Neneh Cherry, the Blanck Project

1920096_793632420664907_2019721341_n

Voilà bien presque 16 ans que l’on a plus eu un nouvel album de Neneh Cherry et ce malgré quelques petites apparitions ou collaborations deci-delà. Voilà venu donc ce dernier opus : -Blank Projekt- qui illustre parfaitement l’orientation musicale de la suédoise. ‘Blank’ est empreint d’une ambiance plutôt sombre où se mêle le hip hop, des sonorités électro complètement assumées, du Free Jazz (comme pour se rappeller à son père musicien de jazz reconnu Don Cherry) et un spoken word légèrement mélodique me rappelant un peu le travail récent d’un certain Saul Williams. Depuis toujours Neneh Cherry aime à fusionner ces genres musicaux et sur ce point elle reste fidèle à elle même pour notre grand plaisir. Aussi on sent dans le choix de la couleur musicale de l’album l’influence du duo jazz british de RocketNumberNine. C’est l’artiste (anglais également) Fourtet qui a produit cet album qui a été enregistré en moins d’une semaine : impressionnant. Ce que j’aime dans cet album c’est aussi que l’on sent qu’il n’y a pas de compromis artistique pour un album qui passera sans doute très peu sur les ondes des radios de ‘grande consommation’ et c’est tant mieux…

Pour la suite de mon article cliquez sur la pochette de l’album ci-dessus ;)

Rencontre avec Spleen, candidat à The Voice : la revue de kdfa! #31

En voilà une rencontre complètement impromtue que j’ai réalisé lors de ma venue à Zurich pour aller voir le groupe australien Hiatus Kaiyote! En effet c’est au milieu du public suisse de ce magnifique club le Moods et pendant le concert du groupe de la magnifique et talentueuse NaiPalm (interview à venir…) que je croise Spleen. L’interview a été réalisée bien avant que l’on sache qu’il sera candidat à l’émission The Voice et où il se démarque par sa personnalité et son univers musical. Aussi je connais le travail artistique de Spleen depuis son premier album et le titre « Bitches On The Ground » de son album She Was A Girl en 2005 (il suffit de taper ‘Spleen’ dans la barre de recherche de ce blog pour vous en rendre compte!) .

Plus de dix ans donc que je suis cet artiste issue du Hip Hop et qui a su donner à son art une âme, une sensibilité peu commune. Aussi et c’est bien ce que j’aime chez Spleen c’est qu’il est arrivé à transander son genre, à sortir des limites et ce, avec une ouverture d’esprit incroyable, il chante autant qu’il utilise le rap. Ce personnage un peu lunaire et poétique possède un spectre de chant assez impressionnat  et il sait toucher au coeur lorsque l’on s’attarde sur les paroles de ses chansons. Il chante en anglais et en français et jusqu’à présent son publique était assez pointu et le grand publique ne le connaissait pas. Même si on peut se demander du pourquoi de sa participation à une émission telle que The Voice lui qui tournait dans des salles plus alternatives, on a envi de se dire que cet artiste mérite de gagner en visibilité car il sort du cadre et c’est ce qui le rend encore plus intéressant.

Le talentueux Spleen vient donc de sortir un troisième album ‘Voices’ (réalisé entièrement avec des voix donc), et je vous invite à le découvrir,  ses inspirations, sa vision et ses side-project photo et filmographiques (car oui, en plus d’être talentueux Spleen est un artiste réellement complet et multidissiplinaire).

Pour en savoir plus sur Spleen cliques donc par ici TheBlackandWhiteSkins

spleen